Le premier plan n'est pas toujours celui du debut

Publié le par jean-mathias xavier

Lorsque je commence un film, quelqu'il soit, c'est toujours par le plan le plus simple mais qui m'inspire le plus. Est-ce un fait du hasard que celui par le quel je commence le film de Louis le galoup tome 3 soit le plan sur les yeux de Lionel, le galoup solitaire des Tours de merle? Peut être? Apres tout Lionel un personnage central et important dans l'histoire de notre heros. Apres avoir choisit la musique, dessiné le story board, je m'attaque aux  plans. Ce sont des illustrations specifiques au film. Près de 60% des dessins qui seront dans le film seront uniquement pour celui-ci. Ils ne figureront certainement jamais dans un livre, à moins que...
Allez, je vous laisse au regard pénétrant du maitre de Louis. Lionel de Roquevielle.
Jean-Mathias



Commenter cet article

MaitreKYO 29/11/2009 15:08


Eh ben voilà après une belle rencontre à Montreuil (la fille au chapeau accompagnée d'un père à chapeau) je me suis ruée sur l'ordinateur et que vois-je :
Un superbe dessin !!!! Comme toujours aurais-je tendance à dire ;)
En tout cas merci pour votre accessibilité lors du Salon et même via internet.
Galoument vôtre !
Maître KYO


Nathanaëlle 12/11/2009 01:34


Woaouh ! Merci pour ce cadeau. Magnifique ce regard, il est à la fois très humain et...celui d'un vieux loup qui en en vu des vertes et des pas mures.Tu sais conjuguer ànla perfection cette double
nature du personnageJe suis très admirative des expressions et de l'humanité que tu mets dans tes dessins. Ce n'est pas toujours facile.Bravo. J'ai hâte de voir ce film...