L'amour de la Roussotte

Publié le par jean-mathias xavier

Comme vous le savez je ne suis pas un grand spécialiste de la plume, mais aujourd'hui je voulais parler  de l'amour dans Louis le Galoup.
Et pour commencer cet article, rien ne vaut mieux qu'une petite illustration qui parle "d'Amour".

Il y a quelque chose dans Louis le Galoup qui dépasse le simple roman d'aventure fantastique. L'environnement comme les personnages sont décrit avec passion. On a envie de les aimer. Jean-Luc Marcastel aime la vie et le genre humain. C'est un auteur purement positif et même s'il décrit parfois des scènes avec une certaine violence, elles sont et resteent justifiées.
Les éléments dans Louis le Galoup sont habités de sentiments. Les châteaux sont rébarbatif à souhait et vous jettent en pleine figure leur fierté. les personnages sont  singuliers, authentiques. On a tous connu ou entendu parler d'un père George fort en gueule, on a dans notre environnement une amie belle comme le soleil qui rayonne et une autre attachante car elle ne mache pas ses mots.
Et puis il y a l'amour, "l'Amour" que Jean-Luc écrit sans ses livres est sincère, il se passe de compromis, de tactiques. L'amour dans Louis le Galoup est juste "l'Amour" des humains qui peut se traduire par de l'amitié, de la solidarité, par l'amour de l'être aimé qui ne compte que pour nous en vers et contre tous. Même si parfois la personne qu'on aime nous agace pour X ou Y raisons, on l'aime quand même.
Jean-Luc sait de manière tres simple et sincère expliquer ce sentiment aux mille facettes et le mettre en scène pour mieux le sublimer.
L'amour dans Louis le Galoup est partout. il est dans les arbres, la montagne, les villes, dans les héros comme dans les méchants. On sent à travers le livre, la vie des personnages, cette vie qu'ils aiment par dessus tout, qui leur cheville au corps, et les porte toujours plus loin dans leurs mésaventures.
Son livre, bien qu'étant un compte initiatique montrant des chemins à suivre, offre au lecteur une vision colorée, parfumée et sensitive de l'univers. Jean-Luc n'est pas pudique avec les sentiments, il permet aus lecteurs "d'introspècter " les sentiments de ses personnages. Il ne cache rien de manière à ce que l'on se sente partie prenante et sentimentalement attaché à ses personnages. c'est juste beau à lire. On vibre avec le paysage, les personnages. On vie pleinement leurs aventures car on les comprends dans leurs sentiments profond. Et lorsque l'on comprends l'autre alors on se rapproche de lui. La clef de voûte de Louis le Galoup tient sur le principe de l'amour inconditionnel de la vie, de cette lutte pour la dignité de la vie, le droit d'aimer.
Jean-Mathias

Commenter cet article

Le jongleur Itinérant 16/11/2010 09:24


Oui, effectivement, comment pourrions-nous oublier l'Amour dans un roman comme celui-ci ? De plus, la Roussote est plus resplendissante d'illustrations en illustrations ( oui ell est l'un de mes
personnages préférés ) et vos illustrations Jean-Mathias ne sont qu'une porte ouverte vers les rêves les plus fous... Les rêves de Galoups !


jean-mathias xavier 17/11/2010 22:14



merci pour les compliments!!!



MaitreKYO 29/11/2009 15:17


Le texte est aussi beau que le dessin.
C'est fou comme vous arrivez à retranscrire une émotion avec pour seul outils un crayon... j'en suis impressionnée ! Félicitations !

Galoument vôtre.
MaîtreKYO


mauser (val) 10/11/2009 23:14


magnifique le texte vaut le dessin


Nathanaëlle 13/10/2009 01:04


Magnifiquement dit ! Et très beau dessin où l'on a, comme Margot, envie de caliner le Galoup...


jean-mathias xavier 13/10/2009 12:34


Merci.
L'inspiration viens comme elle est. je l'ai vue la petite en train de tenir son galoup. Une occasion de dessiné pareil tableaux n'était pas perdre.
JM